On me prenait pour une extraterrestre ! đŸ˜±

On me prenait pour une extraterrestre ! đŸ˜±

Cette semaine je te parle des baignades avant les burkinis !

Le combi-shorty Batoul bleu grisé / rose indien.
Craquant, avec sa coupe jusqu’aux genoux et sa jupette attenante.
Fichu assorti, il ravira toutes les petites filles.
Logo sur le devant et le fichu rose mĂ©tal, liens d’attaches dans le dos.
80% polyamide 20% lycra Âź
Anti UV

Comme la majoritĂ© des personnes vivant en bord de mer, j’ai voulu un jour partir Ă  la plage.
Comment faire quand on porte le voile ?
J’ai superposĂ© un body manche longue, un legging, un voile 2 piĂšces et une jupette de bain.
J’étais heureuse, aprĂšs tout on superpose nos habits au quotidien, pourquoi pas une telle tenue du moment que je pouvais aller me baigner ?

Et puis je suis effectivement allĂ©e me baigner et j’ai pu constater moi-mĂȘme l’ensemble des limites de cette pseudo-solution.
A chaque baignade, mon voile bougeait et s’enlevait, je devais systĂ©matiquement le remettre en place, ça n’avait rien de pratique.
Je ne pouvais pourtant pas porter quelque chose de plus adaptĂ©, rien d’autre sur le marchĂ© n’existait, personne ne proposait des tenues plus adĂ©quates.

Et puis il y a eu le poids des regards des gens.
En Tunisie, personne ne m’avait jamais regardĂ©e ainsi, d’ailleurs, l’idĂ©e qu’on me dĂ©visage Ă  cause de cette tenue ne m’avait pas traversĂ© l’esprit, lĂ  bas je travaillais et partais Ă  la place sans que ça ne choque personne; mais sur la Promenade des Anglais j’étais une extraterrestre đŸ˜±

J’ai longtemps pensĂ© que ça ne changerait jamais.
En fait je l’ai pensĂ© jusqu’au jour oĂč j’ai dĂ©cidĂ© d’arrĂȘter de travailler pour m’occuper de mon fils.

Il Ă©tait hors de question pour moi de passer 1 an sans travailler, sans m’occuper, sans ĂȘtre active au-delĂ  de mon rĂŽle de mĂšre et d’épouse.

En cherchant des informations sur le net, j’ai dĂ©couvert Zaneti, une libanaise installĂ©e en Australie qui s’était lancĂ©e dans le maillot de bain pour femmes musulmanes.
Cela existait ! J’avais sautĂ© de joie, c’était une magnifique nouvelle qui me redonnait espoir.
Et puis finalement, mĂȘme si elle proposait de trĂšs nombreux coloris, le modĂšle ne me plaisait pas du tout.

Alors une idĂ©e a germĂ© dans mon esprit : puisque je ne trouvais pas la solution, est-ce que je n’essaierais pas moi-mĂȘme de rĂ©pondre aux besoins de nos sƓurs musulmanes ?
Zaynab Styliste était née.
Tout ce que je ne trouvais pas dans les boutiques pour nous, je l’ai crĂ©Ă©.

Dont les nombreux burkinis mais aussi ce modĂšle de combi-shorty que je vous propose.

Cet Ă©lan donnĂ© par ma recherche d’un maillot qui me permette de concilier ma foi et mon envie d’accompagner mon fils lors d’un baignade, je l’ai ensuite mis au service des sportives, avec mes tenues dĂ©diĂ©es, puis j’ai crĂ©Ă© des vĂȘtements qui s’inscrivent dans notre quotidien, incluant des robes de priĂšre.

Tous mes produits sont créés dans des matiÚres nobles et chacun a une histoire qui lui est propre.

J’ai donc dĂ©cidĂ© de vous parler, chaque semaine, d’un produit prĂ©cis sur lequel vous profiterez alors d’une rĂ©duction d’au moins 5%, du samedi matin au lundi qui suit.

Evidemment, vous pouvez aussi passer directement sur le site chaque weekend pour découvrir les promotions en cours.



Vous aviez commandé la robe de priÚre Farah ?
Vous bĂ©nĂ©ficiez d’une remise de 20% sur la collection estivale avec le code

FarahEte2021

Laisser un commentaire

MENU