Notre politique de prix, de qualité, d’engagements…

Choisir Zaynab Styliste, c’est choisir une politique de prix, de qualité et d’engagements très précise.
Bien sûr, cela ne convient pas à tout le monde.
Peut-être que nos produits n’entreront pas dans votre budget ou dans votre mode de consommation.
En revanche, il serait injuste de dire que nos produits sont trop chers car leur prix n’est pas arbitraire.
La différence entre dire “c’est trop cher” ou “ce n’est pas pour moi” est la même qu’entre “ce n’est pas bon” et “je n’aime pas”; c’est votre ressenti, pas une vérité absolue.
Et comme le ressenti peut évoluer lorsque l’on connaît mieux les choses, nous vous proposons de découvrir pourquoi nos produits sont vendus aux prix affichés.

1/ Un prix juste qui tient compte de matériaux nobles.

Chez Zaynab Styliste, nous ne travaillons pas avec du tissu “commun”, comme vous pourriez le faire vous même, à la maison.
Cela n’aurait absolument aucun intérêt, d’abord pour vous puisque vous achèteriez quelque chose que vous pourriez faire vous-même, ensuite pour nous parce que nous aurions énormément de coûts de production pour un prix facturable trop faible et des produits trop peu durables.

Prenons l’exemple d’une robe de prière, comme le modèle Farah, notre produit haut de gamme en édition limitée.
Une robe mastoura s’inscrit dans notre quotidien, vous allez la porter très régulièrement.
Si nous la réalisions dans un tissu de basse qualité, vous devriez la changer au moins une fois par trimestre, sinon plus, ce serait un énorme coût pour vous.

A la place, nous utilisons du Lycra ® de première qualité pour vous assurer un vêtement confortable, à l’épreuve du temps.
Bien entretenue, votre robe mastoura pourra être portée plusieurs années, sans que vous n’ayez à réinvestir votre argent dedans.

Et nous vous proposons un petit comparatif pour vous donner une idée de ce que cela représente.
Pour le modèle Farah, qui est à 120 euros, en admettant que vous la portiez pendant toute une année, cela veut dire qu’elle vous coûterait par jour : 120 / 365 = 0.33 euros.

33 centimes d’euros c’est le prix moyen d’un café dans en entreprise.
Si on ramène au prix par semaine, c’est 2.31 euros, peut-être le prix de friandises.
Pour un mois, c’est 10 euros, moins que le prix d’une place de cinéma, de votre abonnement de sport ou d’un repas en extérieur, surtout dans un fast-food, éventuellement le coût de votre maquillage.

Aucune de ces choses n’est essentielle, vraiment totalement nécessaire dans votre vie mais pourtant vous n’hésitez pas à investir dans ces choses, parce que cela vous fait du bien, parce que c’est un moment de partage.
Pourtant, vous doutez d’investir autant de votre foi.( je n’ai pas compris )
Peut-être n’est-ce pas que les produits sont chers mais simplement une question de priorité.
Si vous préférez acheter une robe de prière à 30 euros tous les deux mois, c’est votre droit mais à la fin de l’année, vous aurez dépensé 180 euros pour un produit qui n’est pas durable et finalement plus onéreux que celui que nous vous proposons.

C’est la différence fondamentale entre un matériaux classique et un matériaux noble.
L’autre c’est le prix que nous payons auprès de nos fournisseurs et les taxes et impôts dont nous devons nous acquitter après vous avoir facturé nos produits.
En baissant nos prix, nous ne pourrions être rentables qu’en produisant en masse.
Et pour produire en masse, il faut beaucoup de personnel, de machines, de temps et ça a aussi un coût et surtout, ça amène à des dérives que nous rejetons urgemment.

2/ Une production en petite quantité qui reste humaine.

Notre politique de prix s’accompagne d’une politique de qualité.
Pour maintenir cette politique de qualité, nous produisons peu pour produire bien, comme le veut le proverbe “la valeur plutôt que le nombre ; la qualité plutôt que la quantité.”.

Si nous voulions produire davantage, il nous faudrait employer d’autant plus de personnes.
Et si nous devions employer plus de personnes, il nous faudrait en supporter les salaires, donc nous ne pourrions pas réellement baisser nos prix.

Mais alors pourquoi il est possible pour certaines entreprises de vous proposer des produits dans des matériaux de bonne qualité et en grande quantité à des petits prix ?

Tout à fait malheureusement, cette question trouve encore très souvent réponse dans l’exploitation des enfants.
De nombreux pays, notamment d’Asie, font encore travailler des enfants dès le plus jeune âge à un rythme que les adultes que nous sommes aujourd’hui ne pourraient pas tenir.

Nous croyons que la place des enfants est à l’apprentissage et qu’il vaut mieux produire moins et mieux que d’exploiter des gens au nom du profit.
Vous avez le droit de ne pas être d’accord et dans ce cas, oui, nos produits seront trop chers pour vous et ne vous conviendront pas.
Ce n’est pas grave, tous les produits ne sont pas faits pour tout le monde.

Nos produits à nous sont fait pour nos sœurs musulmanes et dans le respect des enfants mais aussi de l’environnement !

3/ Une politique de prix qui contribue à la protection des espèces marines !

510 tonnes de filets marins collectés et transformés en des matériaux nobles depuis 2013.
C’est le record incroyable de l’un de nos fournisseurs, engagé dans la dépollution des eaux et la protection des animaux.
Un sujet que nous avions abordé en vous présentant la légende de Léa.

Si vous vous demandez ce que représentent 510 tonnes de filets marins, sachez que c’est l’équivalent de 4 baleines bleues, les plus grands mammifères au monde.

Ces filets dérivent trop souvent dans les fonds marins et sont responsables de la mort de nombreux animaux ainsi que de la disparition d’espèces variées.
Régulièrement, des tortues et des dauphins -parmi d’autres animaux- sont pris au piège de ces filets et meurent par asphyxie.

Les matériaux que nous exploitons sont fabriqués à partir des filets repéchés par des équipes rassemblant plus de 950 pêcheurs et 200 volontaires travaillant main dans la main à assainir les eaux.
A leurs côtés, 380 écoliers s’engagent dans des programmes éducatifs sur les thèmes de la préservation des espèces marines.

Plus de 20 matières textiles sont produites à partir de ces actions.

En pratiquant une politique de prix juste, nous contribuons à financer leurs actions et à diminuer le risque de disparition de certains animaux.
Et en achetant nos produits, vous y contribuez également.

N’oublions pas que tout ce que nous consommons a un impact sur les animaux : le maquillage est testé sur eux, les crèmes de soin sont parfois élaborées à partir de produits dérivés de ces animaux.
D’ailleurs, beaucoup de femmes ont arrêté d’utiliser ces produits pour en acheter d’autres, garantis sans exploitation animale, des produits plus chers parce que créés autrement.
La démarche est la même chez nous : nous proposons des créations certes plus chères mais aussi plus durables et plus respectueuses de la nature.

Et s’il vous fallait un dernier argument, demandez-vous si vous avez vraiment envie d’acheter moins cher au risque de financer des pays qui s’en prennent ouvertement aux musulmans ?

4/ Une politique de prix comme une prise de position politique.

Cela peut paraître étrange mais notre politique de prix est aussi une prise de position politique.

Pourquoi s’insurge-t-on du prix de nos produits quand des marques, qui ne connaissent même pas notre foi, vendent le même type de produits à des prix encore plus élevés ?
Pourquoi estime-t-on que notre travail, à nous, sœurs musulmanes, vaudrait moins alors que nous travaillons dans des conditions autrement plus délicates que les leurs, puisque nous n’avons ni les mêmes budgets, ni les mêmes équipements, ni le même personnel ?

Est-ce que nous ne serions pas en train d’accepter que notre travail vaudrait moins ?
Est-ce que nous ne serions pas politiquement en train d’accepter que nous valons moins que les autres alors que c’est faux ?

Cette politique, on la retrouve dans de très nombreux pays.
Mais ce qui nous fend le plus le cœur, c’est quand on nous demande de baisser nos prix pour nous aligner avec ceux des produits importés de Chine.

Non seulement nos coûts sont bien différents et ce serait courir à la faillite que nous aligner sur ces prix mais en plus, cela reviendrait à donner raison à la Chine sur ses méthodes alors que l’on commence tout juste à enfin parler de la situation des Ouïghours !

Si demain nous acceptions de revoir nos prix aussi drastiquement à la baisse, et ça n’arrivera pas, nous donnerions raison à un pays qui emprisonne et torture nos frères et sœurs !
Cette idée nous est profondément insoutenable et nous continuerons de nous élever contre.

Alors c’est vrai, nos prix peuvent vous paraître élevés mais ils ne sont finalement qu’un choix de votre part.
Le choix de soutenir une activité portée par une femme musulmane pour ses sœurs.
Le choix de soutenir une activité qui protège la nature.
Le choix de soutenir une activité qui rémunère justement tous les acteurs de son fonctionnement.
Le choix de soutenir une activité qui permet aux enfants de s’éduquer plutôt que d’être exploités.
Le choix de soutenir une activité qui respecte les personnes qui partagent notre foi au lieu de les mettre en danger.

La foi ne se brade pas, elle nous habite pour toujours.
Ici nous voulons vous proposer des produits qui s’inscrivent dans le mode de vie qui en découle, donc des produits durables et respectueux.
Cela a un prix dont vous connaissez à présent les motivations.
Et nous espérons que vous le comprendrez mieux et ferez le choix de nos créations.

Chaleureusement,

Zaynab.

MENU